Historique


 

En 1987, les habitants de Beit-Sahour sont durement punis par Israël pour avoir refusé de payer des impôts qui servaient, en partie, à financer l’occupation des Territoires palestiniens (cf. article Wikipedia sur Beit-Sahour en anglais).
Naji et Jamileh Awad, Fribourgeois originaires de Beit-Sahour, reçoivent alors des demandes d’aide matérielle venant de leur famille et d’autres habitants de la ville.
Dans cette même période, ils rencontrent successivement l’Evêque melkite de Jérusalem, Monseigneur Lutfi Laham, et le Patriarche catholique latin de Jérusalem, Monseigneur Michel Sabah, tous deux en visite en Suisse. Ils leurs demandent « Que faire ? », non seulement pour leurs familles, mais pour toute la population de la localité. Sans s’être concertés, les deux prélats donnent la même réponse : « Ils vous attendent. »
A partir de ce moment, Naji etJamileh cherchent le moyen le plus efficace de réunir et d’acheminer de l’aide « au pays ». Pour que les choses soient faites dans les règles de l’art et en toute transparence, ils convoquent  amis et collègues à une assemblée en février 1990.
Cette assemblée aboutit à la création de l’Association «Aider Beit-Sahour, Palestine» et à l’acceptation de ses statuts en février 1990. Souteus par une poignée d’amis, actifs au comité, et un grand nombre de donateurs fidèles, Naji et Jamileh AWAD se lancent dans cette aventure au long cours.
 Le premier projet soutenu, dès 1990, est la mise sur pied de soins accessibles à tous. Des contacts sont prises avec la Clinique grecque-orthodoxe de Beit-Sahour. Nous continuons aujourd’hui encore la collaboration avec ce dispensaire, devenu le centre médical « Beit Sahour Medical Center ». Pour ce projet, nous avons longtemps collaboré avec l’ASSP (Aide Sanitaire Suisse aux Palestiniens), basée à Genève.
Aider les enfants pour l’avenir: à partir de 1993, des contacts sont pris avec les écoles confessionnelles qui ont un rôle particulier dans cette ville de Beit-Sahour, une des rares agglomérations encore à majorité chrétienne. Ce projet de soutien aux écoles par le financement d’écolages est toujours une de nos actions prioritaires.
Information et sensibilisation de la population fribourgeoise: des témoignages et conférences sur la situation dans le pays ont été et sont encore donnés le plus souvent lors de nos assemblées générales, mais aussi lors d’autres activités de sensibilisation et d’information.